Cette fonctionnalité n’est pas compatible avec votre navigateur. Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser Google Chrome ou Mozilla Firefox.
Header
Loading...

HDMI

La norme HDMI date de 2002. Elle est directement associée à une connectique particulière (câble et prise HDMI) qui remplace progressivement le dispositif Péritel. Plus pratique et plus performant, le HDMI permet le transfert de données multimédias (audio et vidéo) non compressées, en haute définition.

High Definition Multimedia Interface

« HDMI » est l’acronyme de « High Definition Multimedia Interface » en anglais, qui se traduit par « Interface Multimédia Haute Définition ». Le HDMI est à la fois une norme et une interface numérique sophistiquée qui autorise le transfert de données multimédias (audio et vidéo) non compressées en haute définition. Câble et prise HDMI succèdent ainsi au dispositif « Péritélévision » (Péritel) apparu à la fin des années 1980 et qui véhiculait des signaux audio et vidéo analogiques. Le HDMI a été normalisé pour la première fois en décembre 2002 sous l’impulsion d’un consortium de fabricants renommés du secteur de l’électronique grand public : Hitachi, Matsushita, Philips, Silicon Image, Sony, Thomson et Toshiba. Depuis, la norme a été révisée plusieurs fois, avec des caractéristiques améliorées à la clé, pour répondre aux besoins du marché.

À noter : un câble HDMI coûte une dizaine d’euros en moyenne en magasin spécialisé.

IMPORTANT : avec le HDMI, le signal passe ou ne passe pas. En d’autres termes, nul besoin d’investir dans un câble cher, doté d’une connectique en métal ou plaquée or, car il n'y a pas de différence de qualité d'affichage entre deux câbles HDMI.

Pour écrans plats et lecteurs Blu-ray

L’interface audio/vidéo HDMI sert à relier entre eux toutes sortes d’appareils Haute Définition (HD). Les équipements concernés interviennent généralement dans la composition d’un ensemble home-cinéma ; ce sont (liste non exhaustive) :

·     les écrans plats (téléviseurs plasma, LED, LCD) ainsi que les vidéoprojecteurs capables d’afficher une image HD ;

·     les lecteurs DVD (HD), Blu-ray et Blu-ray 3D ;

·     les caméscopes et appareils photo HD ;

·     les amplificateurs audio/vidéo compatibles ;

·      les consoles de jeux dernière génération ;

·     les décodeurs numériques pour câble/satellite compatibles MPEG4 ;

·     les ordinateurs dotés d’une carte graphique compatible ;

·     certains périphériques comme les casques de réalité virtuelle (avec l’aide éventuelle d’un adaptateur USB).

Une prise plus petite que la Péritel

Dans sa forme, une prise (ou connecteur) HDMI est plus petite qu’une prise Péritel ; la prise HDMI standard de type A, la plus répandue, comprend 19 broches, et la prise de type B, 29 (contre 21 pour la Péritel). Les câbles vendus dans le commerce se terminent toujours par deux prises mâles, et leur longueur ne doit pas excéder 10 à 15 m pour préserver la qualité de transmission des signaux (préservation de la bande passante élevée). Pour relier des appareils séparés par une distance plus grande, il est préférable de recourir à un répétiteur actif, un amplificateur de signal, ou encore la fibre optique.

À noter : la prise HDMI de type B est compatible avec les très hautes résolutions d’image (elle admet des résolutions supérieures au format 1080i).

100 % numérique, 100 % pratique

En comparaison de son ancêtre la Péritel, les avantages du HDMI sont multiples :

·     le HDMI offre une liaison 100 % numérique : l’image et le son véhiculés sont de meilleure qualité, sans perturbation ou atténuation du signal ; il n’y a ni compression ni conversion des données ;

·     le HDMI est universel et compatible avec les meilleurs standards de son et de vidéo haute-définition (jusqu’à 8 canaux de son, échantillonnage jusqu’à 192 kHz, vidéo HD en 1080i et 1080p avec le connecteur de type B) ;

·     le HDMI réduit considérablement la connectique nécessaire au bon fonctionnement d’un ensemble home-cinéma : un câble remplace à lui seul 8 câbles audio et 5 câbles vidéo ;

·     le HDMI simplifie l'utilisation des appareils connectés : grâce à l’interprétation de nombreux signaux, il permet de régler automatiquement le téléviseur (ou le projecteur) sur la source, ou encore d’associer tous les réglages (comme l’enregistrement d’un programme) à une seule et même télécommande (procédés CE ou One Touch Display, et One Touch Record)...

Question de normes

Depuis l’arrivée de la norme HDMI en 2002, celle-ci a déjà pas mal évolué. En 2006, la norme 1.3 a marqué un premier tournant, avec entre autres une augmentation conséquente de la bande passante (à 10,2 Gbit/s pour une interface HDMI de type A) et le « support du Dolby TrueHD et DTS-HD Master Audio, formats compressés sans perte de qualité des disques Blu-ray et HD DVDs » (source : Wikipédia). Depuis 2009, la version 1.4 autorise la prise en en charge du format des écrans 3D stéréoscopique (bien que la norme 1.3 suffise pour la 3D en 1080i), permet au câble HDMI d’opérer comme un câble réseau Ethernet à un débit de 100 Mbit/s (on parle de HEC, pour « HDMI Ethernet Channel », et HEAC, pour « HDMI Ethernet Audio Control ») et supporte une résolution d’image très haute (autrement dit, la résolution du 4K ou l’Ultra HD, le futur de la HD). À terme, la norme 2.0 devrait s’imposer, avec comme principale nouveauté une bande passante à 18 Gbit/sec (!) pour véhiculer une image en 2 160p (Ultra HD) à une cadence de 60 images par seconde, contre 24 actuellement.

Liens intéressants

http://www.lesnumeriques.com/lecteur-blu-ray/cables-hdmi-longueur-prix-qualite-a770.html

http://www.maisondunumerique.com/norme-hdmi

http://www.cable-hdmi.info/a-quoi-sert-un-cable-hdmi