Cette fonctionnalité n’est pas compatible avec votre navigateur. Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser Google Chrome ou Mozilla Firefox.
Header
Loading...

Le cycle végétatif complet des fleurs annuelles se déroule sur une seule saison (maximum un an). Semées au printemps, les annuelles fleurissent en été et meurent en automne (pétunia, sauge rouge, cosmos, oeillets d’Inde, etc.). La plupart des fleurs de petite taille conviennent parfaitement à la culture en bacs et jardinières sur les balcons et terrasses. Elles permettent de réaliser de jolis massifs ou bordures.

Choisir ses variétés de fleurs

Semer planter fleur 10.jpg

Selon les espèces, les fleurs annuelles peuvent être utilisées : en bordure (fleurs de 10 à 35 cm), en arrière plan (fleurs de 70 à 100 cm), le long des murs, grillages ou dans les haies (grimpantes), en massif (fleurs de 40 à 60 cm), en fleurs coupées. Les dates et types de semis sont en général indiqués sur les paquets de graines. Étiqueter la culture avec le nom de la plante et sa couleur Pour un bon effet visuel, une même variété doit couvrir au moins 1 m². Les semis en place doivent permettre de créer des tâches colorées et des effets de masse dans les massifs. Ils peuvent être utilisés comme «bouchetrou» par des vivaces ou des arbustes.

Choisir son type de semis

Semer planter fleur 11.jpg

Sous abri : les annuelles non rustiques qui craignent le froid et ont un développement assez long nécessitent d’être semées en serre, sous châssis ou à la maison en terrine. La technique est toujours la même selon les espèces. En godet : l’emploi des godets de tourbe est très pratique pour les plantes à développement rapide qui ne nécessitent pas un repiquage systématique à l’état de plantules. La matière du pot étant biodégradable, la plante sera mise en terre directement avec son pot. Cette technique se pratique essentiellement pour les plantes à grosses graines comme les capucines et les pois de senteur. En pleine terre : les semis en place concernent toutes les plantes qui ne nécessitent pas un repiquage. C’est la méthode la plus simple ; les semis en pépinière : concernent les plantes qui nécessitent un repiquage avant leur mise en place définitive. On l’emploie surtout pour les espèces rustiques semées en septembre. La pépinière est un endroit bien abrité du jardin où il est bon de prévoir la possibilité d’installer un châssis ou un tunnel plastique. Pour éviter que les châssis en bois ne prennent l’humidité, les poser sur une rangée de briques.

Préparer une terrine pour semis sous abri

Semer planter fleur 1.jpg
Semer planter fleur 2.jpg

Nettoyer la terrine, le pot ou le bac de mini-serre à l’eau de javel pour éliminer tous les éventuels germes pathogènes. Bien rincer à l’eau claire. Mélanger sable de rivière et tourbe par moitié ou terreau de semis et vermiculite pour obtenir un substrat léger et homogène. Épandre au fond du récipient un lit de billes d’argile expansée qui servira au drainage. Remplir la terrine avec le mélange terreux en laissant bien déborder la matière de tous les côtés. Niveler la terre à l’aide d’une règle ou d’un morceau de bois. Faire des mouvements doux d’avant en arrière pour bien répartir la terre. Tasser doucement avec une petite planchette ou le plat de la main. Le niveau de la terre doit se situer à 1 cm sous le bord de la terrine. Tamiser finement un peu de terreau sur un demi-centimètre d’épaisseur environ. Tasser très légèrement pour homogénéiser la couche. Les mini-serres chauffantes, très utiles pour les semis précoces ou les plantes un peu capricieuses, sont munies de résistances électriques. Ces dernières doivent impérativement se trouver sous la couche drainante de manière à ne jamais entrer en contact avec les racines.

Préparer les graines pour semis sous abri

Semer planter fleur 3.jpg

Ouvrir le sachet. Veiller à bien conserver le nom de la variété ainsi que la couleur des fleurs. Vérifier les dimensions des graines : plus elles sont fines et moins elles doivent être enterrées. Saupoudrer la surface de la terrine avec la semence en faisant bien attention de répartir les graines uniformément. Travailler en douceur et sans précipitation. Couvrir les graines avec une fine couche de terreau tamisé. Tasser légèrement. Ne pas couvrir les graines minuscules (pétunias, bégonias, etc.). Arroser par trempage de la terrine une bonne demi-heure dans de l’eau à la température de la pièce, ou en pulvérisant finement la surface du sol. Couvrir la terrine avec un film polyane maintenu par deux arceaux en fil de fer. Dans le cas d’un semis en mini-serre, fermer le dôme plastique. Les plantes doivent être maintenues dans un milieu confiné.

Les semis en godet

Semer planter fleur 4.jpg

Remplir le godet avec le même substrat que celui conseillé pour la terrine. Piquer les graines dans le sol en faisant un trou avec un crayon. Enfouir la semence à une profondeur équivalente à une ou deux fois son diamètre ou sa longueur (2 cm de profondeur pour une graine de 1 cm par exemple). Couvrir avec du terreau tamisé. Arroser par trempage pour les pots en terre ou céramique et par le dessus avec un arrosoir pour les godets de tourbe. Placer la culture dans une demi-serre ou sur le rebord d’une fenêtre. Les pastilles de tourbe que l’on fait gonfler dans l’eau sont utilisées comme des mini-godets pour les graines assez grosses. La plantule est ensuite repiquée en godet plus grand sans être déterrée.

Les semis en place

Semer planter fleur 5.jpg

Préparer très soigneusement la partie du sol à mettre en culture. La terre doit être finement émiettée et bien nivelée. Retirer les cailloux. Apporter un peu de tourbe au moment du bêchage pour alléger le sol le mieux possible. Semer les graines à la volée en les éparpillant sur toute la surface que les fleurs devront occuper. Recouvrir le semis en tamisant un peu de terreau sur les graines ou en les enfouissant légèrement avec un ratissage. Pailler s’il fait chaud pour procurer un ombrage aux plantules. En cas de fraîcheur excessive, poser un voile de semi-forçage. Arroser généreusement avec un arrosoir muni d’une pomme ou d’un arroseur circulaire distribuant l’eau en pluie fine.

Les semis en pépinière sous châssis

Semer planter fleur 6.jpg
Semer planter fleur 7.jpg

Beaucoup de semis en pépinière se font également en avril sous la protection d’un châssis. Préparer le sol avec le même soin qu’un semis en place. Il est très important d’alléger la terre au maximum. Contrairement aux semis de légumes, semer les fleurs annuelles, produites en pépinière, en petits carrés plutôt qu’en ligne.

Les semis en pépinière sous tunnel

Semer planter fleur 8.jpg

Délimiter la zone de culture avec des planches, des briques ou des éléments de bordure de manière à obtenir un certain effet décoratif. Une largeur de 1 m est parfaite car elle correspond aux dimensions standard des châssis pour amateur ou des tunnels en plastique.

Semis et arrosage

Semer planter fleur 9.jpg

Étiqueter soigneusement chaque variété afin d’éviter tout mélange de couleur et toute erreur d’identification au moment de la mise en place. Répartir les graines à la volée comme un semis en place. Couvrir avec de la tourbe humide. Arroser généreusement même si le sol est humide. Dès que les plantules apparaissent, il convient de bien les soigner car elles sont fragiles. D’une manière générale, plus une culture est précoce et plus elle exige d’attention. Le temps de germination est très variable d’une plante à l’autre. Il peut varier de 4 jours (pour le zinnia) à 3 semaines (pour le gaza nia). Vérifier que la surface du sol reste toujours un peu humide. Dans les mini-serres, il doit se former une condensation sur le vitrage. Aérer les cultures sous abris au moins deux heures par jour pour éviter la fonte des semis (maladie cryptogamique désastreuse). Ombrer si le soleil est fort pour ne pas faire monter excessivement la température. Débrancher le chauffage des mini-serres dès qu’une bonne quantité de plantules est levée. Procéder au repiquage sous abri dès que les plantules ont 2 feuilles véritables ou au repiquage en pleine terre quand les plantules ont 4 à 5 feuilles

Vidéos

Logo vidéo.jpg

Insérer votre vidéo ici

Pas à pas connexes
  • Une liste
  • de pas a pas
  • Nécessite les outils suivants :
  • Règle ou tasseau
  • Tamis
  • Ciseaux
  • Arrosoir à pomme fine
  • Pulvérisateur ou brumisateur
  • Crayon
  • Motobineuse ou bêche
  • Griffe ou cultivateur
  • Râteau
  • Serfouette
  • Cordeau
  • Rouleau
  • Semoir
  • Griffoir
  • Binette
  • Pour les matériaux :
  • Eau de javel
  • Sable de rivière + tourbe blonde ou terreau de semis + vermiculite
  • Billes d'argile expansé
  • Godets de tourbe
  • Mini-serre, jardinière, terrine
  • Arceaux
  • Film polyane
  • Fongicide anti-pourriture
  • Éléments de bordure
  • Étiquettes
  • Voile de semi-forçage
  • Châssis
  • Tunnel en plastique