Cette fonctionnalité n’est pas compatible avec votre navigateur. Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser Google Chrome ou Mozilla Firefox.
Header
Loading...

Etabli

Pour découper une étagère en bois ou polir une pièce de carrosserie, chez soi, sur un chantier ou dans un atelier, rien de tel qu’un bel établi. En bois massif ou en métal, mobile ou non, l’établi permet au bricoleur amateur ou professionnel d’œuvrer sereinement.

L’espace de travail du bricoleur

Bricoleurs amateurs ou artisans professionnels, de l’ébéniste à l’orfèvre sans oublier le mécanicien, tous ont besoin d’un espace de travail dédié. Cet espace, c’est l’établi. Autrefois en bois (des gravures du 18ème siècle montrent des menuisiers en train de concevoir des pièces en bois sur leur établi), il se décline désormais en métal et se plie pour être transporté selon les modèles. Souvent, il est équipé d’un étau (dispositif muni d’une mâchoire permettant de maintenir fermement toutes sortes d’éléments) et de rangements divers pour les outils et autres appareils électroportatifs.

Etabli menuisier 1.jpg

L’établi fixe en bois

Appelé aussi « établi de menuisier », l’établi fixe en bois se caractérise par sa stabilité liée en grande partie à son poids. Son armature (pieds, traverses) est au choix en bois ou en métal, à l’instar des rangements. Le plan de travail est plutôt large (jusqu’à 70x200 cm) et épais (de 2,5 à 7 cm en moyenne). Il convient surtout au travail du bois, car les graisses l’abîment.

Un bon établi fixe en bois comprend :

- un plateau robuste en bois de hêtre ou de charme (le pin s’use plus vite), composé de pièces collées et de traverses rainurées, ou simplement ceinturé (la ceinture dépasse parfois l’épaisseur du plateau pour plus de rigidité).

À noter : les plateaux multiplis avec ceinture en bois massif sont moins coûteux ;

- un plateau épais de 7 cm idéalement pour y poser des charges lourdes (au-delà de la tonne parfois).

A noter : certains plateaux multiplis n’excèdent pas 2,5 cm ce qui en limite l’usage ;

- un plateau large, de 200 cm de long sur 50 à 70 cm de large idéalement, avec un piètement adapté ;

- un plateau à la bonne hauteur pour des conditions de travail optimales ;

- de bons systèmes de serrage, comme un valet (accessoire en acier en forme de L qui permet de plaquer une pièce sur l’é

tabli), une presse (ou « étau ») verticale (serrage à vis traditionnel) et horizontale, voire une presse parisienne (pour les grosse

s pièces)

L’établi fixe en métal

Etabli mecanicien 1.jpg

Surnommé l’« établi de mécanicien », l’établi fixe en métal se compose d’un large plan de travail (plus de 120 cm) en acier traité contre la corrosion, combiné à de nombreux rangements. Résistant et stable, il accepte de lourdes charges (jusqu’à 300 kg). Autre avantage : la hauteur des pieds est ajustable pour convenir à tous types de sols. Il convient au travail de tous types de matériaux (bois, fer, plastique, etc.).

Un bon établi fixe en métal comprend :

- un plateau robuste capable de supporter des charges de plus de 100 kg ;

- un plateau réglable en hauteur ;

- une grande capacité de rangement grâce à des tiroirs, divers compartiments à porte et un, voire deux plateaux inférieurs ;

- un large choix de presses (voir établi fixe en bois).

L’établi pliant

Etabli pliable 1.jpg

Cet « établi étau » est un établi portatif (il se plie, se déplie et se range) plus petit que les établis fixes. Il est très répandu, car très pratique. Inconvénient : sa résistance aux charges très lourdes est limitée.

Un bon établi pliant comprend :

- une surface de travail stable et de taille appréciable (38x85 cm au moins) ;

- un plateau épais (entre 1,9 et 2,5 cm) pour accueillir des charges de plus de 100 kg ;

- un étau de bonne facture dont l’écartement des mâchoires va de 40 à 55 cm ;

L’établi multifonctions

Cet établi compact brille par sa fonctionnalité. Ses rangements multiples (sous et sur le plan de travail) facilitent le bricolage. De surcroît, il est le plus souvent portatif (il se plie et se range).

Un bon établi multifonctions comprend :

- un plateau polyvalent, avec une table de traçage, une presse à bois intégrée, des rangements sous le plateau ;

- un plateau solide capable d’accepter des charges de 100 kg ;

- la fonction table de sciage qui permet de fixer toutes sortes de scies (sauteuse, circulaire…).

Liens intéressants

http://www.ideesmaison.com/Bricolage/Fiches-bricos/Bois/Fabriquer-du-mobilier/Les-etablis-pliants/Je-m-installe-ou.html

http://perceuse.comprendrechoisir.com/astuce/voir/273484/choisir-le-bon-etabli-criteres-a-prendre-en-compte

http://www.linternaute.com/bricolage/pratique/outillage/9866/etabli-comment-bien-le-choisir.html