Cette fonctionnalité n’est pas compatible avec votre navigateur. Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser Google Chrome ou Mozilla Firefox.
Header
Loading...

Réaliser du mortier au sol

Le mortier a de nombreuses destinations et fonctions : colle pour monter les murs en briques ou parpaings, réalisation de joints, enduit, chape… Il s’agit d’un mélange de sable, d’eau et de ciment auquel on peut ajouter du gravier pour réaliser du béton. Le gâchage à la main s’envisage pour des petits travaux de maçonnerie.

Les dosages

Pour réaliser un mortier de montage ou à maçonner (assemblage des blocs et pierres), il faut : 1 volume de ciment ou de chaux + 2 à 3 volumes de sable + 1/3 de volume d’eau.

Le dosage en eau dépend de l’utilisation du mortier : un enduit à projeter doit être beaucoup plus liquide qu’un mortier d’assemblage de parpaings. Un mortier trop sec manque d’homogénéité : il est difficile à utiliser (il ne «colle» pas). Un mortier trop humide sèche mal et il est difficile à appliquer en épaisseur (il coule).

Le travail au sol

Pour réaliser un mortier au sol, il faut nettoyer la surface et la débarrasser des pierres et végétaux. On pourra utiliser un bac à gâcher ou étendre une bâche en plastique. Avant de commencer, il faut rassembler les éléments nécessaires : le sable, le ciment, l’eau et une pelle.

La préparation du mélange

On verse d’abord le sable (et le gravier dans le cas du béton) sur le sol. Puis, on ajoute, par dessus, le ciment. Avec la pelle, on mélange sable et ciment en brassant l’ensemble jusqu’à obtenir un mélange bien homogène. Ce mélange doit présenter une couleur grise uniforme et aucune motte de sable ou de ciment ne doit subsister. Puis, avec la pelle, on forme un cratère assez large.

La réalisation du mortier

Il faut maintenant imprégner le mélange sable et ciment. On verse les deux tiers du volume d’eau dans le cratère. Avec la pelle, on ramène le mélange sable/ciment vers l’intérieur du cratère, avant de brasser l’ensemble. On ajoute le reste de l’eau au fur et à mesure en surveillant la consistance du mortier. Celui-ci est prêt lorsqu’il est onctueux, souple mais pas liquide : on doit pouvoir faire un pâté (comme un pâté de sable). La préparation peut alors être utilisée dans l’heure qui suit sa préparation.

Liens intéressants

Fiche pratique sur le béton et le mortier : http://www.castorama.fr/store/doc/Faire-du-mortier-et-du-beton-300264.html

https://www.youtube.com/watch?v=fgvgffmjdP8

Articles connexes
Réaliser du mortier à la bétonnière