Quelle pression à 10.000 m de profondeur ?

La consommation de poisson provenant de la pêche hauturière devrait être évitée parce qu’elle a un impact disproportionné sur un environnement très spécial : les grandes profondeurs océaniques. Découvrons un peu cet environnement vaste et peu connu qui n’est pas perçu comme un espace essentiel pour l’avenir de l’humanité.

La grande fragilité des grandes profondeurs

A lire aussi : Installer une piscine intérieure

Une légine

Mais la faune et la flore des profondeurs et des abîmes sont très fragile . Les fonds profonds alternent les zones désertiques et les oasis de profusion végétale et animale. La vie est là, parfois riche, mais elle se déroule en mouvement de ralenti. Tout évolue avec beaucoup de lenteur.

A lire également : Quelle forme de piscine choisir ?

Certains écosystèmes profonds abritent donc une vie abondante malgré l’absence de photosynthèse et malgré des températures proches de zéro. A 150 mètres au-dessous de la surface, 99% de la lumière du soleil est absorbée, puis au-delà de 1000 mètres l’obscurité est totale.

Life est également présent malgré pressions colossales  : à une profondeur de 10 000 mètres, la pression est de 1 tonne par cm2, comme si vous aviez 8 voitures sur un pied !

Ces fonds profonds sont continuellement alimentés par une fine pluie de déchets organiques qui coule lentement des hautes couches des océans et de sa surface.

La surface des océans = 361 millions de km2= 90% de l’espace vital sur terre pour la biodiversité. Leur volume = 1,31 milliard de km3, pour la plupart inconnu. La profondeur moyenne des océans est de 4000 mètres.

Un environnement qui promet de riches découvertes

En raison de leur profondeur, les espèces abyssales et les fonds profonds sont très mal connu, tant en termes de biologie que de distribution. Pourtant, il est estimé qu’il y aurait dans l’abîme un Capital biologique inconnu Un cernier, en grand danger d’éradication d’énormes richesses pour l’avenir. Et le potentiel est énorme !

La cartographie du fond océanique réalisée à ce jour ne représente que la taille d’un petit département et les espèces vivantes inconnues sont estimées entre 10 et 30 millions lorsque le nombre enregistré d’espèces sur terre est proche de 1,9 million.

La rareté des terres rares et de l’énergie

Avec les restrictions imposées par la Chine à l’exportation de terres rares et la pénurie croissante de pétrole, l’exploitation des fonds marins s’accélérera. (voir épuisement des ressources naturelles).

Les Japonais envisagent déjà de racler des plateaux marins profonds pour collecter des nodules polymétalliques, dont leurs industries électroniques et automobiles ont besoin pour remplacer les importations de métaux de plus en plus rares.

Les hydrates de méthane (1), à un horizon quelque peu lointain, sont perçus comme une ressource énergétique gigantesque qui pourrait prendre la relève du pétrole, du charbon ou des sables bitumineux qui sont trop polluants.

Ces perspectives sont assez excitantes mais elles sont aussi inquiètes parce qu’il est suspecte que la protection de la biodiversité ne sera pas la principale préoccupation des industriels dans certains pays où seul le profit compte.

Bref, les espaces marins profonds sont un peu « l’avenir de la terre ». Et au milieu de la folie, nous avons commencé leur destruction systématique.

Homo sapiens , vous l’avez dit ?

*

Rejoignez-nous pour sauver les océans !

Sur l’abîme et la pêche :

  • Toutes les statistiques de pêche
  • Toutes les statistiques sur les océans

(1) Un hydrate de méthane (ou clathrate de méthane) est un composé organique présent naturellement dans le fond marin, sur certaines pentes continentales, ainsi que dans le pergélisol polaire. C’est l’un des réservoirs de carbone planétaires. Il est considéré comme présent en grande quantité, mais difficile à exploiter (en particulier dans le fonds marins). Les hydrates de méthane sont une source potentielle d’énergie fossile pour remplacer le pétrole, mais ils restent une source directe de méthane ou de CO2 indirect, deux gaz puissants à effet gazeux.

ARTICLES LIÉS