Cette fonctionnalité n’est pas compatible avec votre navigateur. Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser Google Chrome ou Mozilla Firefox.
Header
Loading...

Nettoyeur haute pression

Façade d’immeuble ou de maison, vélo, voiture ou meubles de jardin encrassés… Rien ne résiste au nettoyeur haute pression. Depuis son invention au début des années 1950 par l’Allemand Alfred Kärcher, il est utilisé par des millions de personnes chaque jour partout dans le monde.

De l’entretien courant à intensif

Le nettoyeur haute pression est sans conteste l’outil idéal pour éliminer la salissure de tous types de surfaces. On distingue deux familles de nettoyeurs haute pression : ceux destinés à l’entretien courant (décrassage de petit mobilier, d’un véhicule, d’un vélo…) et ceux qui conviennent à un nettoyage en profondeur de surfaces plus ou moins grandes (décapage d’un toit ou d’un mur, d’une terrasse ou d’une allée…). Le principe de fonctionnement est simple : l’appareil propulse de l’eau (froide ou chaude, mélangée à un détergent ou non) à haute vitesse qui fait disparaître la saleté à l’impact.

De l’éjection de l’eau sous pression

L’eau est mise sous pression grâce à un système de pompe à pistons avec soupapes d'admission et de refoulement du liquide. Ce système est le plus souvent en laiton pour éviter l’oxydation. Selon le modèle, la pression de l’eau varie de 80 à 500 bars (le bar étant l’unité de pression des fluides). L’eau est éjectée par une lance actionnée par une poignée de commande. Plus la pression est élevée, plus le lavage est aisé.

À noter : l'approvisionnement en eau doit être supérieur ou égal au débit de la machine pour éviter de l’endommager par effet de cavitation (formation de gaz dans un liquide).

À eau froide ou à eau chaude

- Le nettoyeur haute pression à eau froide est le plus répandu au sein des ménages : il expulse de l’eau froide par le biais d’un pistolet haute pression (rotatif ou non), d'une lance à mousse (avec réservoir parfois). Le débit et la pression s’ajustent grâce à un variateur. Sa puissance se situe autour des 1 500 W.

- Le nettoyeur haute pression eau chaude est plus puissant (plus de 2 000 watts), par conséquent plus performant : cet outil professionnel (ou semi-professionnel) dispose d’un gros moteur qui expulse de l’eau chaude (à température réglable) plus efficace que l’eau froide. Il est posé sur quatre roues pour faciliter son déplacement, car il est plutôt lourd.

- Le nettoyeur haute pression à brûleur mobile expulse au choix une eau chaude ou froide selon la surface à décrasser. Cet appareil professionnel (ou semi-professionnel) est équipé d’un brûleur et projette de l’eau à très forte pression (plus de 2 000 W).

À savoir : il existe des nettoyeurs haute pression thermiques (qui fonctionnent à l’essence ou au diesel), très pratiques sur un chantier, car ne nécessitant pas de raccordement au réseau électrique.

De nombreux accessoires

Une large gamme d’accessoires peuvent se greffer à un nettoyeur haute pression. À commencer par la lance, à jet plat ou rotabuse. La lance à jet (capable de se transformer en jet crayon) élimine les petites salissures. La rotabuse délivre un jet puissant (jusqu’à sept fois la puissance d’un jet normal) qui décape les surfaces dures (pavés, pierres, etc.) et décolle la peinture écaillée des murs. Parmi les autres accessoires, on trouve : diverses brosses et buses (pièce métallique dont dépend la largeur du jet), le kit de sablage (pour les façades et les toits), le déboucheur de canalisation ou encore une grande variété de détergents.

Tout dépend de l’usage

Avant d’acquérir un nettoyeur haute pression, il est bon de se pencher sur les critères suivants :

- le débit : un débit élevé est synonyme de lavage efficace et rapide ;

- la puissance : un moteur puissant (en watts) facilite le travail ;

- les accessoires.

Ainsi, pour un usage courant (le nettoyage d’un vélo ou d’une table de jardin), une pression de 100 à 110 bars et un débit inférieur à 400 litres d’eau par heure suffisent. Pour un usage intensif, un modèle puissant est préférable, avec un débit supérieur à 130 bars et un débit de 500 litres d’eau par heure.

À savoir : un nettoyeur haute pression qui ne consomme que 400 litres par heure permet de réaliser jusqu'à 75 % d'économie d'eau par rapport à un tuyau d'arrosage classique dont la consommation avoisine les 3 500 litres.

Alfred Kärcher

L’inventeur du nettoyeur haute pression se nomme Alfred Kärcher. Cet industriel allemand décédé en 1959 à l’âge de 58 ans a commencé par fabriquer des fours électriques et autres « machines chauffantes » avant de déposer le brevet du premier nettoyeur haute pression de l’histoire au début des années 1950. Depuis, la marque Kärcher est l’une des marques emblématiques de l’univers du bricolage, et la qualité des appareils Kärcher ne s’est jamais démentie.

Liens intéressants

http://www.pratique.fr/choisir-nettoyeur-haute-pression.html

http://nettoyeur-haute-pression.comprendrechoisir.com/

http://www.karcher.fr/fr/qui_sommes-nous_/historique.htm