Comment bien négocier l’achat de sa maison : les astuces à connaître

Comment bien négocier l'achat de sa maison : les astuces à connaître

Lorsque vous achetez une maison, le vendeur s’attendra probablement à ce que vous négociez le prix de vente. En fait, la plupart des vendeurs évaluent leurs maisons un peu au-dessus de la valeur du marché pour compenser les négociations.

Négocier peut être intimidant, mais savoir à quoi s’attendre peut rendre le processus un peu moins effrayant. Nous vous donnons des astuces efficaces pour négocier l’achat de sa maison.

A lire également : Comment bien acheter une maison en France ?

Conseils pour négocier l’achat d’un logement

Lorsque vous estimez que tout est en ordre et que vous êtes prêt à parler du prix, vous pouvez utiliser certains des conseils suivants pour négocier l’achat de sa maison.

Fixer une limite budgétaire

L’une des plus grandes erreurs commises par certains acheteurs est de ne pas fixer de limite budgétaire. Ce montant maximum que nous sommes prêts à payer doit correspondre à notre capacité économique et à notre solvabilité.

A découvrir également : Immobilier dans le Var : Où faut-il investir ?

Il arrive souvent que des personnes recherchent des appartements dont le prix est supérieur à leur capacité réelle de paiement. Cependant, même si elles parviennent à un accord avec le vendeur, elles se heurtent ensuite au refus de la banque de leur accorder un prêt bancaire qui leur permette d’effectuer l’achat souhaité.

Pour éviter la frustration et la déception que peut provoquer le fait de trouver la maison de ses rêves, mais de ne pas pouvoir obtenir un prêt pour l’acheter, il est préférable de commencer sa recherche avec un budget réaliste.

N’oubliez pas que le concept de « maison de rêve » est plus dans notre tête que dans la réalité, et qu’en effectuant une recherche intelligente, nous sommes sûrs de trouver la maison idéale que nous pourrions appeler notre foyer.

Comment bien négocier l'achat de sa maison : les astuces à connaître

Le prix que nous sommes prêts à payer, selon les experts, devrait correspondre à 30-35% de notre budget mensuel, de sorte qu’il nous reste 65-60% pour payer le reste de nos besoins et les dépenses imprévues.

Faites une étude du quartier et de l’état de la propriété

Une fois que vous avez défini clairement la limite budgétaire que vous pouvez vous permettre, l’étape suivante pour pouvoir négocier avec conviction le prix d’achat d’une maison est d’analyser le quartier et l’emplacement de la maison.

C’est essentiel pour connaître le prix de vente de maisons similaires en termes de taille, de distribution et d’équipements, et également en fonction de l’emplacement.

Pour réaliser cette étude de marché, il convient d’évaluer des aspects tels que l’état d’habitabilité de la maison, c’est-à-dire si elle nécessite des travaux de rénovation avant le déménagement.

Il convient également de vérifier si l’immeuble dispose de facilités d’accès, telles qu’un ascenseur et des rampes d’accès, ainsi que de services tels que le ramassage des ordures, d’installations telles qu’un garage ou un débarras, etc. Lors de la négociation du prix d’achat d’une maison, même l’orientation du bien peut représenter une économie considérable.

Étudier le vendeur

Bien que cela puisse paraître étrange à première vue, ce point a une raison d’être. Si nous connaissons les circonstances qui ont amené le propriétaire à vendre son logement, nous pourrons établir une situation d’empathie et de compréhension qui fera sans aucun doute pencher la balance des prix en notre faveur.

De plus, connaître le nombre d’offres supplémentaires qu’il a reçues ou la hâte qu’il a de vendre l’appartement sont des facteurs qui nous aideront à orienter la négociation dans notre sens.

ARTICLES LIÉS