Des bâtiments à énergie positive avec la RT 2020

Des bâtiments à énergie positive avec la RT 2020

La RT 2020 est une réglementation qui regroupe des normes relatives aux projets de constructions de logements ou de bureaux. Son objectif est de convertir les nouvelles constructions en des bâtiments à énergie positive (BEPO). Succédant à la RT 2012, cette réglementation s’inscrit dans une logique de continuité et marque une grande évolution vers le développement durable. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce propos.

La réglementation thermique (RT) 2020 : présentation

La réglementation thermique 2020 stipule que l’ensemble des édifices construits à partir de l’année 2020 soient des bâtiments à énergie positive. En d’autres termes, ces constructions auront un impact positif sur l’environnement. Ceci, grâce à la promotion des énergies renouvelables.

A lire aussi : Comment choisir ses volets roulants ?

La RT 2020 met en avant l’atteinte d’objectifs spécifiques et ne repose donc pas sur des règlements de conception. Ce qui signifie que les constructeurs ont la liberté d’établir les schémas de leur choix. L’essentiel, c’est que les constructions se conforment au concept de bâtiment à énergie positive.

Les principes à respecter sont notamment :

A lire aussi : Quel verre pour une paroi de douche ?

  • Une bonne isolation thermique au niveau du toit, des murs et des ouvertures.
  • Une orientation optimale des ouvertures du bâtiment pour favoriser l’apport d’énergie renouvelable (solaire).

En outre, les bâtiments à énergie positive doivent éviter au maximum l’utilisation des ressources fissiles et fossiles. La priorité est donc aux ressources renouvelables, à l’éclairage LED et aux matériaux favorisant l’accumulation et la diffusion de chaleur.

La différence entre la RT 2020 et la RT 2012

énergie positive

La RT 2012 a apporté de grands changements dans le secteur de la construction avec les exigences en termes de basse consommation. Les exigences étaient notamment l’usage de matériaux de construction de qualité en termes d’isolation, l’absence de trous dans les murs, etc. On parlait alors de maison BBC dont la consommation était limitée à 50 kWh/m2.

En ce qui concerne la RT 2020, elle n’impose pas de seuil de consommation à respecter. De même, elle incite les bâtiments à produire plus d’énergie qu’ils ne consomment. Elle laisse également place à l’effacement des consommations à travers la mise en place de dispositifs de production d’énergies renouvelables.

Par ailleurs, la réglementation thermique 2021 prend en compte de nouveaux usages d’habitation. Avec la RT 2012, les usages pris en considération étaient les suivants : le chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la production d’eau chaude, l’éclairage, les pompes, la ventilation, etc. La RT 2020 ajoute à ceux-ci l’usage des équipements électroménagers et l’empreinte carbone des matériaux utilisés lors de la construction.

Les avantages de la RT 2020

La réglementation thermique 2020 apporte des changements considérables, mais aussi de nombreux avantages. Elle se focalise sur la préservation de l’environnement pour réduire le gaspillage énergétique ainsi que l’usage des matériaux non durables.

De même, il y a moins d’émission de gaz polluants avec la RT 2020, ce qui entraine une diminution de l’effet de serre. Grâce à l’écoconstruction, le bien-être de l’homme et de l’environnement sera nettement amélioré.

Avec la promotion des bâtiments à énergie positive, les logements et les bureaux seront caractérisés par une grande rentabilité énergétique et financière. De plus, les occupants pourront bénéficier d’un haut niveau de confort de vie.

ARTICLES LIÉS