Comment organiser une pièce ?

Une pièce confortable est une pièce bien aménagée. Et bien organiser une pièce nécessite d’être très attentifs et de tenir compte de plusieurs détails. La circulation fluide, un bon éclairage et d’excellentes démarcations seront essentiels constituent la preuve d’une pièce bien organisée.

Un point d’honneur sur la circulation

C’est l’un des critères principaux qui déterminera si l’organisation de la pièce est réussie ou non. Pour vous déplacer, vous ne devez pas avoir besoin de bouger un meuble. La circulation doit être fluide et simple. Dans les studios, plusieurs optent souvent pour le canapé-lit. Ce mobilier est très pratique, mais il faut savoir l’aménager pour en profiter sans difficulté. Plusieurs personnes oublient de créer l’espace nécessaire pour déplier le mobilier. Ils se retrouvent donc à tout déplacer pour ce coucher, ou à ne plus pouvoir circuler une fois que le lit est installé.

A lire aussi : Quel verre pour une paroi de douche ?

Pour les appartements de types deux-pièces, on recommande d’installer des banquettes. Cela permet de gagner en espace sans pour autant créer des zones délimitées trop petites. Vous devez aussi faire attention aux agencements. Il est par exemple recommandé que la table à manger soit assez proche de la cuisine. Autrement, cela réduit considérablement l’espace dont vous avez besoin pour circuler. Privilégiez également une décoration épurée. Vous n’avez pas besoin de mettre tous les meubles dans la pièce pour un meilleur aménagement. Sachez faire la part des choses en optant pour les mobiliers nécessaires.

Lire également : Des bâtiments à énergie positive avec la RT 2020

Un espace bien éclairé

L’éclairage d’une pièce est un indice pour évaluer la qualité de l’organisation. Une pièce sombre est généralement le signe d’un mauvais aménagement. Par contre, une pièce éclairée traduit un agencement épuré, simple et convivial. Il convient aussi de mettre les meubles dans les bonnes positions. Le canapé et le lit par exemple doivent être perpendiculaires à la lumière. Cette disposition évite d’être en contre-jour. Pour un éclairage impeccable aux différents moments de la journée, vous devez multiplier les sources de lumière. Tenez compte des fonctions de l’espace et des mobiliers qui y sont pour le choix du système d’éclairage. Les lampadaires et les appliques murales s’adaptent souvent à toutes les pièces.

En ce qui concerne la salle à manger, il est conseillé de le mettre dans le coin le plus sombre. Le séjour occupera la partie la plus éclairée de la journée. On recommande cette disposition, car la salle à manger est moins utilisée que le salon. Pour son éclairage, vous pouvez mettre un lampadaire à halogène basse tension ou un lustre.

Une séparation visuelle des différents espaces

Pour la séparation des espaces dans une pièce, on peut faire recours à plusieurs solutions. L’utilisation du papier peint et de la peinture sont très courantes. Mais, il ne faut pas en abuser. Deux couleurs par pièces sont largement suffisantes. Dans une chambre à coucher par exemple, vous pouvez juste démarquer le coin de lecture du reste de l’espace avec seulement deux couleurs. Bien que la peinture et le papier peint soient efficaces, pour séparer les pièces, avoir des supports s’avère souvent indispensable. On peut utiliser une cloison basse ou un tapis. Les tapis sont plus recommandés si la salle à manger et le séjour sont dans une pièce. La verrière est aussi une bonne alternative pour démarquer deux espaces. Elle est plus pratique dans les salles à manger. Les mobiliers peuvent être également exploités pour délimiter les zones.

ARTICLES LIÉS